Taux crédit

Financer son projet par un crédit est une chose, s’y retrouver parmi les taux d’intérêt en est une autre ! Les emprunts, qu’ils soient immobiliers ou à la consommation, peuvent comporter plusieurs taux d’intérêt très différents les uns des autres, qui permettent à l’établissement prêteur de se rétribuer en échange du prêt du capital.

  • Taux fixe et variable : Le taux d’intérêt de votre emprunt pourra être fixe, c’est-à-dire sans variation pendant la durée du prêt, ou variable. Dans ce cas, ce taux révisable est susceptible de fluctuer à la hausse ou à la baisse pendant la durée de l’emprunt. Il existe aussi un taux mixte, fixe pendant un temps puis variable capé (avec un taux plafonné).
  • Taux de base : Essentiel pour calculer le montant de votre emprunt, il est établi annuellement par les banques sur la base de la réglementation du marché monétaire.
  • Taux effectif global (TEG) : Le TEG doit obligatoirement apparaître sur la proposition de prêt. Il inclut le taux débiteur, qui est appliqué au montant emprunté et peut être fixe ou variable, ainsi que les dépenses annexes liées aux assurances et au montage du dossier.
  • Taux d’usure : Compris dans le TAEG, le taux d’usure est le taux d’intérêt maximal à ne pas dépasser par les établissements prêteurs. Il est fixé par la Banque de France tous les 3 mois.
  • Taux nominal : Permettant de calculer les intérêts du crédit, il est défini par le prêteur lors de la mise en place du prêt. Il doit être mentionné dans le contrat établi entre le créancier et son emprunteur.
  • Taux d’endettement : Il se rapporte à votre capacité à supporter le remboursement de votre emprunt, qui ne doit pas excéder l’équivalent de 33 % de vos revenus.
  • Taux bonifié : Plus bas que celui du marché, il a été instauré par l’Etat afin d’encourager les projets impactant bénéfiquement le pays d’un point de vue économique et social.