Comment allonger la durée d’un crédit immo en cours ?

Contracter un prêt immobilier est un engagement sur du long terme. Ce qui ne veut pas dire que tout est définitivement figé : dans certains cas, vous pouvez avoir besoin de modifier certains termes du contrat comme les mensualités ou le délai de paiement. Voici comment allonger la durée d’un crédit immo en cours.

Durée d’un prêt : une donnée modifiable ?

Lorsque vous cherchez à financer un projet immobilier, vous avez plusieurs variables à prendre en compte.

  • Une mensualité maximale au-delà de laquelle vous pourriez mettre en péril votre mode de vie ;
  • Une durée de remboursement optimale pour bénéficier des meilleurs taux d’intérêt : plus elle est courte, plus vous diminuez le coût du crédit.

Vous êtes peut-être tenté de réduire au maximum le nombre de mensualités pour gagner quelques centièmes de point sur le taux d’emprunt. Vous savez que le montant à reverser tous les mois s’en trouvera alourdi. Cependant, vous misez sur un avenir meilleur où la progression de vos revenus permettra de mieux absorber ces remboursements.

Mais c’est sans compter avec les aléas de la vie : un accident de parcours professionnel ou personnel peut mettre à mal un budget déjà serré. Une des solutions pour sortir de ce mauvais passage est de diminuer les mensualités d’emprunt. Ce qui revient à allonger la durée de remboursement. Mais est-ce toujours possible ?

Certaines offres de prêts prévoient des clauses de modulations de mensualités. Elles autorisent une variation de l’ordre de 10 %, et dans certains cas, pendant une période définie. L’allongement du délai de remboursement est alors possible avec la renégociation du crédit ou le rachat de l’emprunt immobilier. Ces opérations se matérialisent par une reconsidération globale de votre dossier. Elle devrait aboutir à une nouvelle offre de prêt avec une durée plus longue.

Renégocier la durée de l’emprunt immobilier

Cette opération peut être envisagée pour deux raisons :

  • bénéficier d’un meilleur taux d’intérêt ;
  • modifier la durée du prêt, et par conséquent, ses mensualités.

Dans le premier cas, l’emprunteur souhaite profiter d’une meilleure conjoncture qu’au moment de la contraction de sa dette. Avec un taux d’intérêt plus bas, il pourra faire baisser ses mensualités, raccourcir la durée de remboursement ou même les deux. Dans le deuxième cas, l’emprunteur a peut-être subi des modifications négatives de ses conditions de vie. Il a alors besoin de diminuer ses mensualités pour qu’elles correspondent mieux à ses revenus du moment.

Pour mettre en place ce dispositif, l’emprunteur doit déposer une demande de renégociation du prêt auprès de l’organisme prêteur. Si elle est acceptée, un avenant sera produit et signé par les deux partenaires. La nouvelle mensualité sera effective dès le mois suivant. Mais les banques ne sont pas tenues d’accepter une telle requête. Si votre dossier est refusé, vous pouvez envisager un rachat de crédit.

Racheter le prêt immobilier pour raccourcir la durée de remboursement

Cette opération consiste à demander à une banque ou à un établissement financier spécialisé de racheter un crédit immobilier en cours de remboursement. L’emprunteur indiquera ses contraintes, notamment le montant maximum qu’il peut débourser tous les mois pour honorer ses dettes. De là découlera un allongement de la durée de remboursement comparée à celle actuellement en vigueur. Cette disposition lui permet de faire face à une baisse de revenu par exemple.

Pour mettre en place un rachat de crédit, l’emprunteur doit déposer un dossier auprès d’un organisme de crédit. Comme pour la contractualisation d’un prêt immobilier classique, cette opération implique l’acquittement des frais de dossier, des frais d’hypothèque ou des versements pour caution, des indemnités en cas de remboursement anticipé. Le demandeur peut profiter de cette occasion pour inclure, dans le processus de rachat, des crédits à la consommation en cours. On parle alors de regroupement de crédits.

En résumé

Vous pouvez, dans certains cas, allonger la durée d’un prêt immobilier en cours :

  • en renégociant les conditions de l’emprunt auprès de votre banque ;
  • en demandant le rachat de votre crédit par un autre établissement financier.

Ces opérations impliquent des frais de mise en place. Néanmoins, elles vous permettent de diminuer les mensualités devenues trop lourdes à cet instant.