Comment régler les frais de notaires d’un prêt immobilier ?

Faire l’acquisition d’un bien immobilier nécessite la plupart du temps d’avoir recours à un prêt immobilier. Certaines modalités lors de l’achat du bien et de la demande de financement doivent être réalisées par un notaire, comme par exemple la mise en garantie de son bien (hypothèque).

Cet article répond à des questions fréquentes que l’on peut se poser sur les frais de notaire et le financement du paiement des honoraires.

Pourquoi doit-on payer des frais de notaire ?

Lorsque l’emprunteur garantit son prêt bancaire au moyen d’une hypothèque, il donne son consentement à ce que l’établissement bancaire devienne propriétaire du bien en cas de défaillance de paiement. Mettre son bien en garantie implique de prouver que l’on est bien le propriétaire du bien en question.

En France, seul un notaire est habilité à fournir une attestation (acte de propriété) confirmant que le bien immobilier appartient bien à l’emprunteur et à inscrire la garantie hypothécaire dans le registre. Ces deux prestations font partie des frais de notaires dont le souscripteur va devoir s’acquitter.

Comment ces frais peuvent-il être réglés ?

Les frais de notaire représentent généralement 5 % de la valeur du bien immobilier et doivent être acquittés par l’emprunteur lorsqu’il contracte le crédit.

Si l’emprunteur dispose d’un apport personnel, il peut l’utiliser pour régler ces frais.

En cas d’absence d’apport, il est possible de faire une demande de prêt surévalué à 110 %. Dans ce cas, la somme empruntée comprend le financement du bien immobilier en lui-même et le financement des frais de notaire.

Les frais de notaire sont-ils négociables ?

Les frais de notaire peuvent varier d’un notaire à l’autre et d’une région à l’autre. Certaines composantes de ces frais sont négociables, car les notaires peuvent appliquer une tarification différente pour certaines de leurs prestations. Les frais d’inscription sont quant à eux établis selon un barème valable sur tout le territoire français et ne peuvent être négociés.

Pourquoi inclure les frais de notaire lors d’une simulation d’emprunt en ligne ?

Un simulateur de crédits en ligne est un outil rapide et sans engagement.

On remplit un formulaire et on renseigne les champs avec les informations requises, frais de notaires inclus. Mentionner les frais de notaire permet d’avoir une estimation plus précise de la somme nécessaire au financement de son projet immobilier. Grâce à ces informations, les établissements bancaires soumettent à l’emprunteur des offres qu’il pourra comparer, lui permettant de choisir celle qui correspondra au mieux à son besoin de financement.

Lorsque l’on décide de faire l’acquisition d’une maison et de la mettre en garantie pour financer l’achat, on doit prouver que l’on est bien le propriétaire du bien immobilier que l’on met en garantie. En France, seul un notaire peut délivrer un acte de propriété et inscrire la garantie hypothécaire dans le registre. Le paiement des honoraires sont à la charge de l’emprunteur. Leur montant peut varier selon les notaires et les régions, car les notaires peuvent appliquer leurs propres tarifs concernant certaines de leurs prestations. Pour financer le règlement des prestations, on peut utiliser son apport personnel ou inclure la somme à payer dans le montant du prêt (prêt surévalué). Inclure les frais de notaire lors de la simulation de crédit en ligne peut permettre d’avoir une meilleure estimation du montant de l’emprunt nécessaire à la réalisation de son projet immobilier.