Obtenir un rachat de crédit sans cession sur salaire : explications

Dans la grande majorité des cas, les banques que vous sollicitez pour effectuer un rachat de crédits vous demandent une garantie de cession sur salaire. Si vous avez des dettes, et que vous êtes salarié, vous pouvez donner l’autorisation à la banque de prélever sur votre salaire les montants nécessaires pour rembourser vos crédits. Cette opération donne la possibilité au salarié de payer régulièrement ses mensualités, sans risque d’oublier et à date fixe. Mais est-il possible de procéder à un rachat de prêts sans la mise en place de la cession sur salaire ? Oui, il existe d’autres alternatives pour les emprunteurs. Découvrez-les dans cet article.

La cession sur salaire, définition et fonctionnement

La cession sur salaire est une demande volontaire d’un salarié. Celui-ci met en place avec son employeur le prélèvement de la mensualité de son prêt sur le salaire qu’il reçoit tous les mois, et de son versement direct à l’organisme financier. L’entreprise n’est pas au courant de ce que son salarié a acheté à crédit ni de combien cet achat lui a coûté.

La cession sur salaire est une opération qui rend plus simple la gestion du budget mensuel de l’emprunteur. Il n’a plus besoin de vérifier que le paiement a bien été effectué, puisque tout est automatisé. L’employé décide du montant prélevé tous les mois et si celui-ci rembourse dans sa totalité ou partiellement les échéances de son rachat de prêt.

Pour mettre en place une cession de salaire, vous devrez suivre plusieurs étapes. Tout d’abord, sachez que c’est le tribunal d’instance dont dépend votre domicile qui va se charger d’informer votre entreprise de votre décision. Vous devez vous y rendre avec votre pièce d’identité, vos dernières fiches de paye et une attestation de la banque qui précise quel est le montant que vous devez régler et les conditions de remboursement. Votre employeur est ensuite informé de cette cession par le biais du greffe du tribunal. Il devra alors procéder au transfert de la somme prévue en la soustrayant au salaire de son employé.

La cession sur salaire dépend de lois strictes. Si votre salaire n’est pas très important, en dessous d’un certain seuil, il existe des tranches successives qui limitent cette opération (par exemple, en dessous de 22 170 € par an en 2019).

Le rachat de crédit et l’opération de cession sur salaire

Il n’est pas obligatoire de recourir à une cession sur salaire lors de la souscription d’un rachat de crédit, parce que cette opération est un acte volontaire du salarié. Mais il existe des cas dans lesquels l’établissement financier peut exiger cette garantie. Si vous n’êtes pas propriétaire d’un bien immobilier, par exemple, et que la banque ne peut donc pas avoir de garantie hypothécaire.

Pour être informé de la possibilité ou non de procéder à un regroupement de crédits sans passer par la cession de salaire, vous pouvez utiliser un simulateur en ligne. Il vous suffit de remplir le formulaire dédié avec vos données personnelles, professionnelles et financières et l’outil vous fera parvenir les offres des organismes intéressés par votre profil. Vous recevrez des réponses de principe quelques minutes après votre demande. Vous pourrez comparer les différentes offres et vérifier qu’elles n’incluent pas une cession sur salaire. Sachez tout de même qu’une réponse positive n’est pas une garantie de dossier signé et accepté. Vous pouvez prendre rendez-vous avec le conseiller qui représente l’organisme financier, en lui apportant toutes les pièces justificatives nécessaires, et il étudiera alors votre dossier plus en détail. Après cela, il vous fera une offre définitive. Vous aurez 14 jours pour réfléchir à la proposition et l’accepter ou non.

Faire appel à un courtier pour un rachat de crédit sans cession sur salaire

Les offres que l’on vous propose sur le comparateur en ligne sont toutes avec cession sur salaire, mais vous aimeriez trouver un partenaire financier qui ne vous l’impose pas ? Afin d’être sûr de ne passer à côté d’aucune opportunité, vous pouvez faire appel à un courtier financier. Ces professionnel disposent d’un large réseau de partenaires avec qui ils peuvent collaborer pour vous proposer une offre avantageuse. De plus, recourir à un courtier vous fera gagner un temps précieux.