Rachat de crédit pour contractuel de la fonction publique

De nombreuses personnes sont embauchées sous contrat dans les collectivités locales, les hôpitaux, ou les services de l’État. On les appelle des “contractuels” et ils n’ont pas le même statut que les fonctionnaires. Ils peuvent cependant bénéficier d’un rachat de crédit dans le but de solder leurs crédits en cours en souscrivant à un nouveau prêt avec des conditions plus intéressantes. Quelles sont les spécificités d’un rachat de crédit pour les contractuels ? Comment peuvent-ils obtenir un rachat de prêt ? On vous explique.

Agent contractuel : quelles spécificités ?

Les effectifs de la fonction publique sont complétés régulièrement par des embauches sous contrat à durée déterminée. Environ 20 % des employés sont, ainsi, des contractuels qui compensent des besoins ponctuels ou récurrents dans les différents services de l’État, de la fonction publique hospitalière ou territoriale. Les agents ont les mêmes obligations que les fonctionnaires, perçoivent une rémunération équivalente, mais ne bénéficient pas exactement des mêmes droits, notamment en ce qui concerne les congés payés et l’accès aux congés liés à une maladie. Cette condition de contractuel est strictement encadrée par la loi : elle ne peut répondre qu’à un remplacement d’un fonctionnaire ou pour un besoin dû à une augmentation temporaire de l’activité.

Un contrat à durée déterminée dans la fonction publique peut être renouvelé, une fois et pour une durée identique au premier contrat. Une condition de contractuel peut ainsi durer jusqu’à 6 ans. Il arrive malheureusement que des contrats se succèdent dans des services différents et à des postes différents.

Obtenir un rachat de crédit quand on est contractuel

Comme tout autre particulier, un contractuel peut faire une demande de rachat de crédit. En cas d’accumulation de plusieurs mensualités qui entraînent des difficultés budgétaires récurrentes, le rachat de crédit apparaît comme une solution courante et efficace. En regroupant plusieurs prêts et en souscrivant à un nouveau crédit pour procéder à leur remboursement anticipé, on peut ainsi réduire un taux d’endettement. Les conditions du nouveau prêt sont, en effet, négociées pour être plus avantageuses. Ainsi, le montant de la nouvelle mensualité est moins élevé qu’auparavant.

Pour faire leur demande de rachat, les contractuels seront confrontés au problème lié à leur situation professionnelle. Ils ont un contrat à durée déterminée et n’ont pas la certitude d’obtenir à terme le statut de fonctionnaire. Ils sont considérés comme ayant une situation professionnelle non durable puisqu’un contractuel n’a pas l’assurance d’obtenir une contractualisation à la fin de son CDD dans la fonction publique. Les établissements bancaires ont besoin d’autres éléments pour analyser les demandes de rachat. En tant que contractuel, il est important de mettre en avant un niveau de revenus important, la possibilité d’un apport personnel ou encore une gestion saine du budget familial.

Astuces pour présenter une demande de rachat en tant que contractuel

Quand une demande est déposée, accompagnée d’un certain nombre de documents justificatifs, le conseiller bancaire procède à une évaluation et produit une étude de faisabilité. Pour préparer au mieux ce dossier à déposer, la première étape est d’effectuer une simulation en ligne. Vous pourrez ainsi obtenir très simplement des offres de rachat de crédit si votre situation est éligible. C’est une façon efficace de vous rendre compte des points forts et des points faibles de votre situation. Vous pourrez également comparer les offres obtenues.

Il est aussi possible pour les contractuels de demander le soutien d’un courtier pour les accompagner. Il s’agit d’un professionnel qui fait partager son expertise et son réseau de partenaires pour obtenir les meilleures offres de rachat existantes sur le marché. Les conseils d’un courtier sont personnalisés et adaptés à chaque situation. Il analyse les conditions de chaque offre et se charge des négociations avec les établissements prêteurs. Il est un véritable intermédiaire entre la banque et vous. Faire appel à un courtier permet un gain de temps important. Il faut noter que les courtiers se rémunèrent de deux façons possibles : par une facture à régler par le demandeur ou par une commission versée par la banque sélectionnée. Dans ce dernier cas, l’opération est sans aucun frais pour le souscripteur. Il convient tout simplement de se renseigner en amont auprès du courtier.