Échange d’habitation : les points à vérifier

Pour les prochaines vacances, vous voulez échanger votre maison ou votre appartement. C’est une démarche de plus en plus courante qui permet de profiter à prix réduit d’une habitation parfois dans des endroits lointains. Mais pour confier son propre logement à des inconnus, il est nécessaire de prendre quelques mesures pour vous protéger.

Échange de maison : l’importance de l’assurance

Si vous êtes propriétaire et que vous voulez confier votre maison à des inconnus, le premier réflexe à avoir est de prévenir votre assureur. Si vous avez souscrit une assurance multirisque habitation, les éventuels dégâts sont couverts, la plupart du temps, par la garantie civile de votre contrat. Si vos hôtes sont responsables des dégradations, il est possible que votre assureur se retourne vers l’assurance de vos invités pour faire fonctionner leur propre assurance civile villégiature.

Si vous partez pour séjourner dans une maison qui vous est prêtée, il convient de vérifier avec votre assureur si votre contrat contient bien cette “garantie responsabilité civile villégiature” qui vous couvre pour des dégâts causés en dehors de votre domicile. Il est néanmoins important de vérifier si une limite géographique est imposée et si cette option fonctionne à l’étranger, car il est courant qu’elle ne s’applique qu’aux séjours en France. L’assurance villégiature peut aussi être limitée à un voyage de 3 mois maximum. Contactez votre assureur pour lui exposer votre situation et recueillir son analyse par rapport aux garanties que vous avez souscrites.

Utilisation d’un véhicule lors d’un échange d’habitation

Il est fréquent de mettre à disposition également le véhicule de la maison, afin de faciliter les déplacements des locataires. Il est alors important de vérifier que votre contrat ne comporte pas de clause de conduite exclusive. Dans ce cas, il convient de faire un avenant à votre contrat pour permettre la conduite de votre voiture par un tiers. Cet élargissement de la couverture proposée au contrat augmentera votre cotisation d’assurance. Il est possible d’intégrer une clause au contrat de prêt de maison permettant de limiter le nombre de kilomètres effectués pendant le prêt. Ce peut être un moyen pour éviter les abus éventuels.

De la même façon, veillez à avoir les garanties suffisantes pour vous mettre au volant d’une voiture prêtée dans la maison que vous occupez. Vérifiez systématiquement le contrat d’assurance pour estimer l’étendue de la couverture en cas d’accident matériel et corporel, pour le conducteur et pour les passagers.