Comment calculer un taux assurance crédit immobilier ?

Lors de la souscription de votre crédit immobilier, vous devrez obligatoirement souscrire à un assurance décès-invalidité. C’est une condition imposée par les organismes prêteurs pour l’acceptation de votre dossier. Le taux de cette assurance sera déterminé par des critères tels que l’âge de l’emprunteur, son état de santé et le capital qu’il va emprunter. Nous vous donnons dans cet article toutes les informations nécessaires pour comprendre comment calculer un taux d’assurance de crédit immobilier.

Assurance de crédit immobilier, définition

Si vous désirez financer l’achat de votre future maison ou appartement, sachez que la souscription à une assurance de prêt immobilier est obligatoire. Sans cet engagement, votre établissement bancaire refusera de vous prêter les fonds nécessaires. Mais en quoi est-ce important ? Cette assurance couvre le remboursement des mensualités de votre emprunt au cas où vous ou votre conjoint décéderiez ou deveniez incapable de travailler. C’est la garantie pour votre banque de continuer à recevoir les mensualités jusqu’à la fin de votre engagement.

L’assurance emprunteur est généralement calculée en associant un taux d’assurance avec le capital de départ. La cotisation annuelle sera proportionnelle à votre capital de départ. Donc plus vous empruntez, plus votre prime d’assurance sera chère.

Retrouvez tout de suite comment faire le calcul pour savoir quel sera le montant de votre assurance décès-invalidité, en tenant compte de son taux et de la durée de votre emprunt.

Calculer le taux d’assurance de prêt immobilier, tout savoir

Lors de l’étude de votre dossier, le conseiller bancaire a le choix entre deux sortes d’assurance de prêt immobilier : l’assurance de groupe, dite “ assurance collective “ ou l’assurance individuelle. Les assurances collectives sont généralement mises à disposition par les établissements bancaires ou les organismes de crédit. On vous proposera le même taux d’assurance que pour tous les autres clients. Les services sont uniformes et ne tiennent pas compte des situations financières individuelles. Le taux de cette assurance se situera entre 0,18 % à 0,45 % du montant de l’emprunt initial.

L’assurance individuelle sera, elle, plutôt proposée par les compagnies d’assurance. Mais comment y souscrire si vous avez un dossier chez votre banquier ? Il existe une solution : demander une délégation d’assurance selon la loi Murcef. Ce dispositif vous permet de choisir vous-même la compagnie d’assurance que vous voulez pour souscrire votre assurance décès-invalidité, sans passer obligatoirement par votre établissement prêteur. Cette liberté de mouvement vous donne la possibilité d’être assuré précisément selon votre profil particulier. Les cotisations que vous aurez à payer seront calculées en fonction de votre capital restant dû et diminueront tous les mois.

Votre conseiller bancaire vous annonce un taux de 0,5 % pour votre assurance de prêt immobilier. Vous vous demandez ce que cela veut dire ? Ce taux correspond au prix que vous paierez tous les ans pour votre cotisation. Il représente un pourcentage du montant initial de votre emprunt.

Par exemple, si vous empruntez 200 000 € sur 20 ans, vous devez savoir que votre assurance sur le prêt immobilier vous coûtera 20 000 € ! Le calcul est simple à effectuer : on prend le taux annoncé par le conseiller, et on l’applique à la somme totale empruntée. Dans notre exemple, 200 000 € x 0,5 % = 1 000 €. C’est le total des cotisations que vous aurez à régler par an, soit 83,33 € par mois. Et donc, 20 000 € sur les 20 ans, ce qui représente une somme conséquente.

Vous vous demandez s’il est possible de réduire cette cotisation sans influencer négativement le niveau de garantie, et sans augmenter la durée de votre crédit ? Nous vous donnons quelques conseils.

Négocier son assurance de prêt immobilier, est-ce une bonne solution ?

Souscrire à une assurance individuelle est souvent la solution envisagée par les primo-accédants, compte tenu de leur âge, et de leur état de santé. Les emprunteurs jeunes ont généralement une situation stable qui leur permet d’obtenir des taux attractifs. Toutefois, grâce à la loi Murcef, vous pouvez chercher de votre propre initiative une compagnie d’assurances qui vous proposera un taux plus bas que votre organisme prêteur. En faisant jouer la concurrence, il est possible de faire diminuer les cotisations d’assurance.

Une solution très simple pour trouver un assureur qui propose un prix attractif est le comparateur en ligne. Cet outil interactif vous offre la possibilité de trouver plusieurs compagnies d’assurance rapidement et gratuitement sur le web. Pour cela, complétez le formulaire présenté avec toutes les informations demandées et laissez-vous guider.

De cette façon, vous ferez des économies, parfois assez conséquentes, sur les cotisations de votre assurance décès-invalidité.

Reprenons l’exemple donné ci-dessus : vous avez actuellement obtenu un taux de 0,5 % pour un crédit de 200 000 € sur 20 ans. Si vous obtenez une simulation pour cette même somme avec un taux à 0,4 %, les économies réalisées annuellement seront de 200 €, ce qui donne 4 000 € en moins sur 20 ans.

N’hésitez donc pas à vous servir de ces comparateurs en ligne, ils sont très faciles d’utilisation et peuvent vous aider à économiser.

Attention toutefois, quand vous recevrez votre estimation, à bien vérifier que les garanties que vous aviez sur le premier devis, ont été reportées sur la nouvelle formule ! Bien sûr, il est gratifiant de recevoir une tarification plus intéressante, mais il ne faudrait pas se retrouver avec un contrat qui ne couvre pas tous vos besoins !

Comprendre quel sera le coût de son assurance de prêt immobilier

Pour ne pas se retrouver avec des différences entre ce que l’on avait prévu comme budget pour l’assurance du prêt et les véritables cotisations demandées par la banque, il faut donc d’abord avoir décidé quel type d’assurance on choisit. L’assurance de groupe fonctionne avec un taux forfaitaire, sur le montant initial de l’emprunt. L’assurance individuelle offre une diminution progressive des cotisations, indexées sur le capital restant dû.

Votre conseiller bancaire est habitué à prendre en compte toutes les situations de ses clients, n’hésitez pas à lui faire part de vos besoins et vos doutes ! Vous savez maintenant comment calculer un taux d’assurance de crédit immobilier, et vous pourrez discuter avec lui en toute confiance.